Membres de l'équipe

LM
CR
rachel-sturny-square
nicolas-bertrand-square

Contrôle génétique du développement du cœur

Notre équipe étudie le développement du cœur afin d'identifier les mécanismes biologiques qui sous-tendent l'organogenèse, la régénération et les maladies congénitales.

Apprendre comment les organes se forment dans l’embryon est essentiel pour comprendre les origines des maladies congénitales et pour développer des approches pour réparer les tissus adultes après un dommage. Le cœur est le premier organe à se former et à fonctionner chez l’embryon et le développement cardiaque implique des interactions complexes entre les gènes, les populations de cellules progénitrices et les événements de signalisation intercellulaire. Cette complexité se reflète dans le fait que les malformations cardiaques congénitales touchent 1 naissance sur 100. Notre groupe étudie le développement du cœur chez la souris, où la séquence d’événements développementaux est très similaire à celle de l’homme, en se concentrant sur deux domaines critiques.

Premièrement, nous étudions la croissance du cœur embryonnaire par l’ajout progressif de myocarde à partir de cellules progénitrices connues sous le nom de deuxième champ cardiaque (SHF). Les parties du cœur dérivées du SHF sont des points chauds pour les défauts cardiaques congénitaux communs. Nous étudions les propriétés des cellules SHF et les mécanismes pilotant leur déploiement dans le cœur. Le programme génétique de la SHF est partagé avec les cellules progénitrices du muscle de la tête, et nous étudions également comment un programme commun diverge pour donner naissance aux muscles du cœur et de la tête.

Deuxièmement, nous étudions le développement du système de conduction cardiaque qui forme le câblage électrique du cœur et coordonne les battements cardiaques. Le système de conduction est dérivé de cellules progénitrices communes avec les cardiomyoctyles contractiles du cœur et nous étudions les mécanismes cellulaires et génétiques nécessaires à l’établissement de ces myocytes spécialisés au cours du développement normal et dans des conditions pathologiques.

Immunofluorescence montrant l'expression des gènes dans le cœur et l'appareil pharyngé adjacent dans une section sagittale d'un embryon de souris au jour embryonnaire 9,5. L'expression de Tbx1 (mésoderme et endoderme pharyngés) est représentée en bleu, Isl1 (deuxième champ cardiaque et épithéliums pharyngés) en vert, Vegfr2 (cellules endothéliales) en rouge et les noyaux en gris. Les cellules sanguines apparaissent en jaune (photo : Estelle Jullian).

Publications

Nos dernières publications

Actualités

de l'équipe

Membres de l'équipe

Ils dirigent nos recherches

Alumni

Ils ont contribué à nos activités
Adachi Noritaka
Professeur adjoint, Université médicale et dentaire de Tokyo, Tokyo, Japon
Choquet Caroline
Post-doc, Lescroart lab, Marseille Medical Genetics Unit, Inserm UMR_S910, Medical School, Aix-Marseille University, Marseille
Cortes Claudio
Post-doc, laboratoire Riley, Département de physiologie, anatomie & ; génétique, Université d'Oxford, Royaume-Uni
De Bono Christopher
Post-doc, Morrow lab, Department of Genetics, Albert Einstein College of Medicine, Bronx, New York, USA
Francou Alexandre
Post-doc, laboratoire Hadjantonakis, Memorial Sloan Kettering Cancer Center, SKI, Developmental Biology Department, 430 E 67th St, New York, NY10065, USA
Mesbah Karim
Manager de la plateforme d'exploration fonctionnelle à l'IGF-IGH, Montpellier.
Rochais Francesca
Responsable de groupe, unité de génétique médicale de Marseille, Inserm UMRS910, faculté de médecine, Aix-Marseille Université, Marseille
Theveniau-Ruissy, Magali
Rechercheuse, laboratoire Rochais, unité de génétique médicale de Marseille, Inserm UMRS910, faculté de médecine, Aix-Marseille Université, Marseille

Les organismes qui nous financent

Ils soutiennent nos recherches

Galerie